Saint-Nazaire Atlantique Natation

On peut définir l’endurance comme la capacité de supporter une certaine intensité d’effort dans le temps. Elle est très indispensable pour bon nombre de mouvements et d’activités au quotidien. Mais pour la travailler, le running est parfait. Nous allons voir par la suite comment y arriver.

L’importance de l’endurance

L’endurance permet de soutenir un effort durant un certain temps. Que ce soit pour courir, nager ou pédaler, elle est extrêmement indispensable pour éviter de s’épuiser tout en s’amusant dans un sport. On distingue l’endurance respiratoire ou le souffle, l’endurance musculaire, l’endurance cardio-vasculaire et l’endurance mentale. Malgré la différence des organes de mesure, leurs points communs résident notamment sur la puissance, l’efficacité et la bonne résistance à la fatigue. Ensemble, ces quatre facteurs garantissent une bonne performance.

L’endurance caractérise davantage le coureur à pied. Plus on bénéficie d’endurance, plus on va courir en toute aisance, meilleurs seront les résultats au running. Elle est requise pour avancer. Elle permet entre autres aux coureurs de fond de courir durant plusieurs heures tout en profitant de l’environnement. Son amélioration doit ainsi faire partie des objectifs principaux des runners, amateurs ou professionnels. C’est possible avec un peu de méthode.

Pourquoi choisir le running pour améliorer son endurance ?

Il existe une myriade d’activités pour travailler l’endurance, mais celle-là se réalise en aérobie. En fait, son amélioration doit se faire en utilisant l’oxygène pour transformer les réserves (lipides et glucides) en énergie mécanique, par le phénomène d’oxydation. A l’issue, le sportif ne va pas se sentir essoufflé et l’effort peut durer tant qu’il reste toujours des réserves.

Le running est une pratique sportive adaptée pour travailler l’endurance, étant qu’il peut être effectué par différentes catégories de personnes. En plus, c’est une activité physique très complète, qui procure de nombreux effets bénéfiques pour le corps et la santé. Travailler l’endurance fondamentale au running offre la possibilité de muscler le cœur et de récupérer de manière efficace.

Les étapes importantes pour travailler l’endurance

Pour permettre aux runners débutants d’améliorer leur endurance dans leur activité fétiche, quelques conseils peuvent se présenter. Tout d’abord, il est nécessaire de courir lentement et régulièrement puisqu’il s’agit d’un travail de longue haleine. La base de l’endurance s’édifie de façon progressive. Encore mieux si le coureur trouve sa bonne allure en courant pour optimiser l’usage de tout son oxygène. Le corps va s’adapter petit à petit à l’effort exigé.

Pour aller plus loin, pensez à courir lentement et à volonté. Au fur et à mesure, le rythme cardiaque va baisser et les coureurs se sentiront moins essoufflés et moins fatigués. Une fois la base solide acquise, augmentez le rythme afin d’améliorer l’endurance générale. A ce titre, il est préférable de faire des séances plus longues que d’habitude, mais manière intelligente pour éviter la fatigue et les blessures.

Néanmoins, l’un des moyens les plus efficaces pour améliorer son endurance en courant, c’est de faire un entraînement croisé. Le running c’est déjà bien. Mais ce sera encore mieux et moins traumatisant de faire en parallèle d’autres types d’activité pour développer l’endurance pulmonaire et cardio-vasculaire en gardant la course à pied comme sport principal.

 

A présent, vous avez tous les atouts en main pour travailler votre endurance. Ainsi, vous pourrez faire du running avec plus de plaisir. Il faut faire juste attention à ne pas se blesser ou être trop fatigué, sinon d’autres problèmes vont faire irruption.